Plaidoyer en faveur de nos arbres d’ornements

[et_pb_section bb_built= »1″][et_pb_row][et_pb_column type= »1_3″][et_pb_image _builder_version= »3.0.106″ src= »http://www.universitepopulairedelabiosphere.org/wp-content/uploads/2018/10/PHOTO-2018-10-27-17-46-14.jpg » show_in_lightbox= »off » url_new_window= »off » use_overlay= »off » always_center_on_mobile= »on » force_fullwidth= »off » show_bottom_space= »on » /][/et_pb_column][et_pb_column type= »2_3″][et_pb_text _builder_version= »3.0.106″ background_layout= »light »]

Les rôles de l’arbre en ville : ou l’utilité de la gestion de l’arbre en ville

La protection de notre environnement et de la biodiversité qui nous entoure
• Le principal atout de l’arbre pour notre environnement est certainement la fonction de purificateur d’air : en produisant l’oxygène que tout être vivant respire, en réduisant les gaz polluants ou encore en captant en partie les fines particules en suspension dans l’air.
• Les arbres en ville jouent également le rôle de climatiseur : en diminuant la température ambiante des villes et en améliorant sa ventilation.
• Les alignements d’arbres protègent la structure des sols en limitant les risques d’érosion.
• Ils préservent ainsi la qualité de l’eau et réduisent les risques d’inondation et de débordement des égouts pluviaux.
• Enfin, les boisés urbains assurent une fonction essentielle pour le maintien de la biodiversité dans nos villes, par la présence d’une flore et d’une faune qui n’existeraient plus sans eux.

La gestion de l’arbre est donc importante
• L’amélioration de notre santé physique et de notre bien-être psychologique
• Les espaces boisés urbains offrent des lieux propices à la tenue d’activités physiques qui contribuent à notre bonne santé physique.
• Ils favorisent aussi l’équilibre psychique des citadins, en leur fournissant un endroit clos à l’abri de la ville, leur permettant le ressourcement, la détente, le retour à leur espace vital.
• Une bonne gestion de l’arbre = une bonne santé des citadins

L’amélioration de notre confort et de notre sécurité routière
• Le parc arboré d’une ville apporte un microclimat confortable, que ce soit en diminuant la température ambiante, en protégeant le promeneur contre les intempéries, ou en diminuant la vitesse des vents. La pollution sonore peut aussi être diminuée lorsque des aménagements de talus plantés sont réalisés selon certains critères.
• La présence d’arbres le long des axes routiers renforce la sécurité des piétons qui circulent à proximité en apportant une barrière physique et visuelle.
• Il a également été observé que la vitesse des automobilistes est souvent réduite dans un paysage bordé d’arbres.

Une fonction sociale
• La présence d’espaces boisés peut, par exemple, renforcer le sentiment d’appartenance communautaire lorsqu’il s’agit de mobiliser la population d’un quartier pour la sauvegarde d’un boisé.
• L’aménagement de boisés urbains est aussi utilisé dans certains processus de réinsertion sociale de jeunes contrevenants ou de personnes sans emploi ni formation.
• Les boisés urbains constituent également des lieux de découvertes et d’observations privilégiés de la nature ainsi qu’un outil pédagogique important.

L’amélioration de l’esthétique de nos villes
• Les arbres contribuent à l’embellissement d’une propriété ou d’une ville, en apportant des éléments de diversité dans un paysage bâti. On peut jouer avec les formes, les hauteurs, les couleurs, mais la végétation permet aussi d’articuler l’espace pour créer un effet de perspective par exemple.
• Les arbres peuvent aussi être utilisés pour préserver l’intimité d’un lieu.

Une valeur économique
• Les arbres en ville, sous bien des aspects, représentent une valeur économique indéniable. Ainsi, les arbres, lorsqu’ils sont plantés à des endroits stratégiques, peuvent diminuer significativement les coûts de climatisation et de chauffage.
• Il est également reconnu que les arbres augmentent la valeur foncière des propriétés.

Pour une ville, les arbres réduisent la quantité d’infrastructures de drainage nécessaire et les coûts reliés à des débordements dans les systèmes d’égouts pluviaux.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]