En savoir plus...

Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère carnivore, sous-espèce du loup (Canis lupus) de la famille des canidés. La femelle du chien s’appelle « chienne » et le jeune chien « chiot ». C’est aussi le plus ancien animal domestique, de nos jours souvent utilisé comme simple animal de compagnie et considéré comme le meilleur ami de l’homme.
Il a un très bon flair et il peut être dressé. Il existe plus de 300 races de chiens, comme le beauceron, le husky sibérien et le berger allemand et aussi beaucoup de sortes de bâtards (ou chiens nés de croisement de races).
Des études génétiques ont montré que l’ADN du chien est très proche de celui du loup. Ceci et d’autres indices font qu’il est maintenant certain que le chien est comme un loup domestiqué par l’être humain.
Le chien est donc en quelque sorte un loup domestique. Par contre on connait mal l’époque précise de cette domestication.
D’après des trouvailles archéologiques et des analyses génétiques, c’est il y a entre 20 000 et 50 000 ans environ que les chiens se sont séparés des loups et ont été domestiqués (ce qui n’est pas exactement la même chose). On connait mal la façon dont cela s’est passé et combien de temps cela a pris1. Peut-être que des groupes de loups consommaient les restes alimentaires de groupes d’hommes l’intéressait et chassaient plus ou moins avec eux et sont devenus de moins en moins farouches. Puis des relations se sont développées peu à peu entre ce type de chien et des hommes préhistoriques. Il arrivait sans doute que les hommes recueillent et élèvent des louveteaux, ce qui permettait de les apprivoiser mais ne suffisait pas à en faire tout-de suite des chiens.
Avant ces découvertes, on a pensé à une époque que le chien domestique avait pour ancêtre un chien sauvage comme il en existe dans certaines régions, dont le dingo d’Australie. Le chien est le premier animal domestiqué par les humains, au cours de la Préhistoire, bien avant tous les autres.

Pour s’exprimer, en général, il aboie — c’est-à-dire qu’il émet un son bref et souvent par saccades. Ses aboiements peuvent varier selon la taille ou l’âge : il glapit (petits chiens), jappe (jeunes chiens), etc. Il gronde en signe de menace, avec les babines fréquemment retroussées. Et parfois, il hurle (peut-être de douleur, de colère ou de plainte). Les chiens communiquent entre eux avec leur queue, leurs aboiements, leurs grognements, et leurs sens.
Les chiens ont des sentiments pour l’homme. Exemple : quand ils aboient, ils sont en colère ; quand ils baissent les oreilles, c’est qu’ils ont peur ; et quand ils remuent la queue, c’est qu’ils sont joyeux….

Source : https://fr.vikidia.org/wiki/Chien

Vidéo...

Liens ...

Toutes les races de chiens : ici