L’âne

En savoir plus...

Les caractéristiques générales des ânes sont celles des équidés. Ce sont des mammifères terrestres. Herbivores, ils consomment fréquemment des végétaux fibreux de qualité très médiocre.
Ce sont des ongulés périssodactyles, c’est-à-dire avec dans leur cas un doigt unique, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d’informations sur leur comportement ou leur physiologie respective.

Les ânes partagent toutefois plusieurs caractéristiques communes à l’ensemble des espèces.
Ils sont plus petits que les chevaux. Leurs oreilles sont plus longues que celles des autres équidés.
Bien irriguées, adaptées au désert, elles permettent le refroidissement du corps.
La queue ressemble à celle de la vache.
Elle est pourvue de poils courts à l’exception de l’extrémité recouverte d’une touffe. Leurs yeux sont plus dirigés vers l’avant que ceux des chevaux domestiques.
Contrairement aux chevaux, les ânes ont des châtaignes quasiment inexistantes aux postérieurs.
Leur échine est saillante. Les ânes ne possèdent pas de cinquième vertèbre lombaire comme on le retrouve dans le squelette des autres équidés.
Leurs sabots sont également caractéristiques. Plus verticaux, plus petits et plus durs que ceux des chevaux, ils n’ont pas besoin d’être ferrés, sauf s’ils travaillent.
Leur poil est long, rude et présente une grande variété de texture. La crinière, au toupet quasiment inexistant, est courte, dressée sur l’encolure et ne dépasse que rarement les douze centimètres.
Leur robe est généralement grise sauf sous le ventre, le museau et le contour des yeux qui sont blancs. Des races domestiques peuvent être à dominante noire, comme le Grand noir du Berry, ou brun, comme le Baudet du Poitou, ou blanc, comme l’âne blanc d’Égypte.
Les races grises comme l’âne de Provence ont aussi une bande cruciale qui se dessine sur leur dos, appelée « croix de saint André ».
Les espèces sauvages présentent une robe allant du gris au brun-sable, voire brun-rouge chez le kiang ou âne sauvage du Tibet.
Leur cri est le braiment qui est une sorte de « Hi-Han » assez strident et puissant absolument caractéristique.

Source : Wikipedia

Vidéo...

 

Liens ...